Les deux horloges de l'ordinateur.

L'avez vous remarqué ? La montre a disparu de nos poignets. Nous ne regardons plus l'heure des horloges. L'heure nous est donnée par nos ordinateurs ou nos téléphones portables. Mais les horloges n'ont pas disparus ! Elles sont partout.

L'horloge et la montre ont été des premiers objets technologiques à se démocratiser pendant la révolution industrielle. L'horloge est fixe et la montre est portable. L'ordinateur est fixe et le téléphone est portable. Dans l'ordinateur, il y a deux horloges : une qui cadence le processeur et une qui compte les secondes. Une pour faire fonctionner la machine, une pour que la machine puisse nous comprendre. On dit "s'interfacer" avec nous, pauvres humains.

L'oscillateur de la première a une fréquence arbitraire souvent très élevée. Cette horloge représente l'échelle de temps de l'ordinateur. L'oscillateur de la deuxième, souvent un quartz, a une fréquence très précises généralement de 32768 Hz. C'est une puissance de 2 car quand on la divise à 15 reprises par 2, on obtient 1. Une seconde, c'est notre échelle de temps.

Pourquoi l'ordinateur a-t-il besoin d'une horloge ? Parce que c'est un automate qui exécute certaines actions les une après les autres toujours au même temps de l'horloge. Nos ordinateurs sont dit synchrone. Sans horloge pas d'informatique.

L'horloge ou la montre permettent de synchroniser les rencontres entre humains. Arriver à l'heure au travail, mesurer le temps de travail. Sans l'horloge, pas de révolution industrielle !

Pourquoi les inventeurs de l'informatique ont-ils utilisé une technologie synchrone ? Ils auraient tout aussi bien pu créer des ordinateurs asynchrones à base d'automate fini, de réseaux de neurone.

Peut-être parce que l'horloge est le fondement du contrôle sociale de l'ère industrielle.



Me Contacter ?