Le Cloud et le marché de l'emploi informatique :


Le Cloud va générer des économies d'échelle. Il s'agit en fait d'une externalisation physique de l'informatique.
Il faut donc faire la part de l'emploi crée dans les structures du Cloud et de celui perdu dans les entreprises utilisatrices.

Hélas, on peut parier que les structures Cloud s'installeront dans des pays à faible coût de la main d’œuvre.

Contrairement aux affirmations des Eurocrates , le Cloud ne va pas créer des millions d'emploi en Europe mais en supprimer des centaines de milliers.

La commission ne parle que de gain économique, en supposant que ces gains produisent des emplois.
Toute l'expérience des dernières années nous montre que les gains de productivité ne créent pas d'emplois.

Par contre toute un secteur de l'informatique va disparaître grâce à la suppression des services informatiques internes ( environ 220000 emplois en 2011 en France *).
Plus besoin d'informaticiens mais place aux acheteurs de services informatiques externes.
Et au passage, une débauche d'énergie gaspillée dans les nuages.



*faute de données précises : obtenue à partir du fichier "emploi_T32011-2.xls" de l'INSEE et du cumul des variations de l'emploi "Activités informatiques et services d'information".
-Me Contacter ?- - Accueil-
- -
- -